Historique

Bref retour en arrière

Le premier carnaval de Broc débuta en 1949 par l'animation dans les rues du village de quelques personnes accompagnées d'un instrument musical.

 

En 1950, en collaboration, les Sociétés de Musique et de Gymnastique décidèrent d'organiser le premier cortège. A cette date, naquit le premier journal satirique "Les Potins du bout du Lac".

A la suite du succès remporté lors de cette première manifestation, ces deux Sociétés l’organisèrent encore durant dix années, soit jusqu'en 1960.

Pour des raisons financières, l'organisation du cortège fut interrompue jusqu'en 1978, seuls le concours de masques et les bals populaires furent maintenus, ceux-ci organisés respectivement par la Société de Développement et les restaurateurs.

Par l'initiative de M. René Lingg, un nouveau comité se constitua en automne 1978. C’était téméraire, car il n’y avait pas d’argent à disposition pour ce nouveau départ. C’est une petite équipe motivée et performante qui investit alors 8'000.- à fonds perdus directement de leur poche.

Grâce à ce budget initial, ils réussirent même à faire un bénéfice de 265.-! On était alors loin du budget actuel à 6 chiffres. Dès février 1979, les manifestations du carnaval reprirent avec l'organisation du cortège, du concours de masques adultes et d'un concours de masques pour les enfants ainsi que par la rédaction d'un nouveau journal satirique "Le Brasse-Pacot". En 1979 et en 1980, les cortèges furent organisés en nocturne, sous les flambeaux.

 

Le Carnaval de Broc aujourd'hui

 

 

Actuellement, par l’engouement qu’elle suscite, cette manifestation dépasse largement le cadre régional, puisqu’elle accueille des visiteurs de tous les coins de Suisse. Mais Broc est également le lieu de rencontre des fameuses "Guggenmusik". La première d’entre elles fut la bien dénommée "Ronflante" de Bulle, la ville voisine. Mais actuellement, ce sont plus de 10 groupes musicaux suisses et étrangers qui animent de leurs décibels et de leurs "fausses notes" savamment dosées le cortège, mais aussi la rue en fête, les établissement publics où s’agglutinent allègrement les carnavaliers. Mais Broc a également ses propres "Guggen", la Pacotière et la Cafetière. En fonction du développement et de l'affluence toujours en progression, différents nouveaux bars se sont créés jusqu'à aujourd'hui. Afin de pouvoir accueillir les guggen dans les meilleures conditions, un chapiteau a été installé en 2004. Ce dernier accueille également le concours de masque adulte ainsi que l'après midi des enfants. C'est également en 2004 que la chaîne de TV française TF1 est venue filmer notre cortège du dimanche pour le retransmettre sur leurs ondes.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
terms and conditions.

Comments